Connectez-vous S'inscrire
Infosbar - Tendances - Bars - Cocktails - Mixologie
#Bars #Cocktails & #Business
Facebook
Twitter
YouTube
Instagram
LinkedIn
Tendances Bars Cocktails

Tendances Bars Cocktails

Connectez-vousS'inscrire

250 ans d'histoire pour le rhum Saint James - Les dates importantes

le Mercredi 6 Mai 2015





Rendez-vous au FAUST Paris le 27 mai pour la soirée événement des 250 ans Saint James
Rendez-vous au FAUST Paris le 27 mai pour la soirée événement des 250 ans Saint James

Cette année, les Plantations Saint James fêtent leur 250 ème anniversaire et lancent le hashtag#WeAre250 à l'occasion de la soirée buzz du 27 mai. Le site Infosbar est heureux de s'associer à cet événement majeur organisé par l'agence Communlien au Faust (Paris).

Du 7 au 10 juillet, les Plantations Saint James fêteront cet anniversaire symbolique à Sainte Marie (Martinique) avec un programme intense : exposition d'œuvres artistiques à la distillerie Saint James, visite de l'habitation, de la distillerie et du musée du rhum mais aussi master class et concours ABF Martinique. Pour clôturer ce parcours initiatique, une grande soirée événementielle sera organisée autour des 250 ans des Plantations Saint James. Infosbar vous fera vivre ce voyage exceptionnel à travers un reportage exclusif.

En attendant, un peu d'histoire avec les grandes dates de la saga S.J extraites du futur livre de Marc Sassier, œnolue Saint James ...



 

1686 : Les pères de la Charité s’installent à Saint-Pierre pour diriger l’hôpital de la ville.
 
1714 : Les pères de la Charité deviennent acquéreurs de terrains vers fonds-Mahault et se lancent dans la culture de la canne à sucre. Ils se constituent progressivement un important patrimoine mobilier et immobilier : maisons et entrepôts à Saint-Pierre et Fort-Royal et, surtout, sucrerie de Trou-Vaillant. Trou-Vaillant va devenir le cœur historique des futures plantations Saint James.
 
1765 : Mise en service (ou plutôt agrandissement ?) de la sucrerie de Trou-Vaillant par le père Edmond Lefébure. Un an plus tard, arrivé de France, le père Gratien Bourjot succède au père Lefébure, lequel lui a probablement transmis son expérience et son savoir-faire dans l’art de faire du sucre et du rhum. A ce moment-là, la vente de rhum aux Anglais est tolérée par l’autorité royale (sous le nom de Saint James ?).
 
1777 : A cette date, le domaine de Trou-Vaillant produit tafia, esprit de tafia et rhum, diversité qui montre une recherche qualitative. Les pères de la Charité ont fait l’acquisition d’une habitation à Champflore (155 hectares).
 
1791 : L’hôpital des pères de la Charité et tous leurs biens fonciers passent dans le domaine public. Trou-Vaillant va être affermé à des géreurs successifs jusqu’en 1861.
 
1794-1802 puis 1809-1814 :
 Occupations anglaises.
 
1848 (23 mai) : Abolition de l’esclavage après d’importantes manifestations la veille, à Saint-Pierre.
 
1852 : Trou-Vaillant devient un atelier disciplinaire.
 
1861 : Vente de l’essentiel de l’habitation Trou-Vaillant aux enchères, retour au privé.


 

1882 : Dépôt de la bouteille carrée à fond plat et de la marque Saint James par le négociant Paulin Lambert au tribunal de commerce de Marseille.
 
1884 : Premier millésime Saint James connu (lancé pour un usage officiel, le grand banquet des maires de France du 22 septembre 1900).
 
1885 : Premier millésime commercial Saint James dont sont conservées de rares bouteilles.
 
1890 : Rachat de l’habitation Trou-Vaillant par Paulin Lambert. On parle désormais des « rhums des plantations de Saint James » pour les productions venant de cette habitation, consacrant un usage déjà établi. Le rhum Saint James part avec succès à la conquête de marchés à l’exportation.
 
1902 : Eruptions de la Montagne Pelée. Les installations de Trou-Vaillant sont ensevelies sous les cendres mais l’habitation peut assez vite être remise en état de produire.
 
Années 1920-30 : Expansion continue de la Société des rhums Saint James, notamment par l’acquisition d’entrepôts et de bureaux dans les principales villes d’Europe, ainsi que dans l’empire colonial français.
 
 

Vers 1955 : La famille Lambert revend Saint James (cinq habitations et distilleries en production) à la Société d’Investissement aux Caraïbes, qui prévoit un plan de reconversion se révélant trop ambitieux (dépôt de bilan en 1958) ; relancée sous le nom de Nouvelle Société des Plantations Saint James, l’affaire est cependant mise en liquidation en 1965, avant d’être rachetée en 1967 par la société des spiritueux Picon.
 
1971 : Rachat progressif de Saint James par la société Cointreau, regroupement de l’ensemble des installations de Saint James sur le site de Sainte-Marie.
 
1974 : Inauguration des nouveaux chais à Sainte-Marie par Jacques Chirac, alors Premier Ministre.
 
1980 : Ouverture du Musée du rhum.
 
1980 : Journée portes ouvertes, qui va se transformer les années suivantes en Fête du rhum.
 
2003 : Rachat de la marque Saint James par La Martiniquaise.
 
2010 : Ouverture de la Maison de la distillation.
 
2015 : 250e anniversaire de l’unité centrale historique des plantations Saint-James qu’était la sucrerie de Trou-Vaillant.



Source :
Marc Sassier / La Martiniquaise

#WeAre250
#WeAre250