Connectez-vous S'inscrire
Infosbar - Tendances - Bars - Cocktails - Mixologie
#Bars #Cocktails & #Business
Facebook
Twitter
YouTube
Instagram
LinkedIn
Tendances Bars Cocktails

Tendances Bars Cocktails

Connectez-vousS'inscrire

Berne part en guerre contre les soirées «biture express» (Binge drinking)

Rédigé par le Jeudi 23 Août 2007

Secoué par un récent drame, le canton de Berne veut interdire les soirées où l'on peut boire à volonté après avoir payé un forfait d'entrée.





Berne part en guerre contre les soirées «biture express» (Binge drinking)
> Photo : Keystone

Il avait 16 ans, il est mort après avoir ingurgité 50 verres de tequila. C'était à en mars, à l'occasion d'une soirée «alcool défonce» ou «biture express», selon les expressions consacrées. Un drame de trop: ce canton a décidé hier de proposer l'interdiction du concept.

Un modèle à suivre? En Suisse romande, ces soirées semblent un peu «passées de mode» ou «très ponctuelles», à en croire ceux qui les ont pratiquées, surtout lors de fêtes d'étudiants de fin d'année.

L'Institut suisse de prévention de l'alcoolisme, lui, applaudit: «Cette loi bernoise est un bon signal. Ce mode de vente, qu'il se fasse dans des soirées publiques ou semi-privées, favorise tous les excès», commente son directeur Michel Graf.

L'alcool à volonté? Un vrai cauchemar...
Pierre, 19 ans, se souvient d'une soirée de gymnasiens, en 2005. «C'était l'horreur. En 15 minutes certains avaient déjà descendu 4 ou 5 verres. Ils sont vite devenus totalement saouls. Plusieurs ont vomi. Depuis, les organisateurs ont abandonné le concept d'alcool à gogo car ils ont eu trop de problèmes, notamment de vols. Ceux qui tenaient le vestiaire étaient bien trop ivres et ne voyaient rien passer».

Source : lematin.ch





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 18:32 Planète Bière Paris 2019

Mercredi 12 Décembre 2018 - 18:20 Café Show 2019 by Sirha