Connectez-vous S'inscrire
Infosbar - Tendances - Bars - Cocktails - Mixologie
#Bars #Cocktails & #Business
Facebook
Twitter
YouTube
Instagram
LinkedIn
Tendances Bars Cocktails

Tendances Bars Cocktails

Connectez-vousS'inscrire

Interdiction de fumer : cafés et discothèques s'inquiètent

Rédigé par Le Pape Laurent le Mercredi 2 Janvier 2008

L'entrée en vigueur en France de l'interdiction de fumer dans les bars, bars-tabac, casinos, discothèques, hôtels et restaurants, le 1er janvier à minuit devrait avoir de multiples conséquences pour les professionnels. Bars et cafés. "Ces établissements vont souffrir, parce qu'une grande partie de leur clientèle sont des fumeurs", explique Jean-Marc Le Carour, vice-président de l'UMIH (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie)...





Interdiction de fumer : cafés et discothèques s'inquiètent
Le délai de 24 heures accordé inextremis par le gouvernement n'y changera pas grand-chose. Tous les métiers y réfléchissent depuis plusieurs mois mais le retour d'expérience de pays comme l'Irlande ou l'Italie, qui ont aussi banni le tabac, leur donne déjà une bonne idée de ce qui les attend.

Bars et cafés. "Ces établissements vont souffrir, parce qu'une grande partie de leur clientèle sont des fumeurs", explique Jean-Marc Le Carour, vice-président de l'UMIH (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie). Or, l'entrée en vigueur de l'interdiction de fumer intervient dans une branche déjà fragilisée économiquement. "Sur les 80 000 établissements adhérant à l'UMIH, environ 15 % d'entre-eux sont déjà dans une situation difficile, proche du dépôt de bilan", assure ainsi M. Le Carour.

Les professionnels sont d'autant plus pessimistes que la reconquête potentielle d'une clientèle de non-fumeurs, censée revenir dans les cafés, n'interviendra pas dans les deux ou trois mois qui vont suivre l'interdiction. "Ça se fera, au mieux, dans les 6 mois", estime M. Le Carour qui ajoute que "cette période transitoire risque de faire toute la différencepour les entreprises les plus fragiles". L'exemple de l'Irlande n'incite pas à l'optimisme : après dix-huit mois d'interdiction, l'activité y a reculé de 18 % à 25 %.

Source : lemonde.fr

Lire la suite de l'article. Cliquez ici.






1.Posté par atomb le 03/01/2008 17:34
J'en reviens de l'Irlande, tout était blindé le soir, pub et boite pareil. Ils ont mis au point un systeme tout con, quand vous entrez on vous tamponne l'avant bras et vous sortez aussi souvent que vous le voulez pour aller fumer, même si il fait froid vous vous en foutez. Une clope se fume en 5 min alors serrez les dents, je fume tjr et ma consommation de clopes n'a pas baissée pour autant aprés 4 mois passé la bas.
Je flipe pas du tout de cette loi, et je suis même pour, c'est assez chiant pour les non fumeurs de puer la clope quand ils sortent de boite, et je les comprend tout a fait.

2.Posté par zarbo le 29/01/2008 14:29
Encore plus simple : mettre une cabine pour fumeurs. çà prend pas beaucoup de place et tout le monde est content. Oui c'est sûr il faut payer ... mais on ne peut pas avoir le beurre etc ...

3.Posté par fumeux le 06/03/2009 12:08
http://www.cafedupeuple.fr/2009/01/21/tabagisme-passif-un-pretexte-fumeux/


Dans la même rubrique :
< >

Mardi 18 Décembre 2018 - 16:58 Perrier x Paris Cocktail Week 2019