Connectez-vous S'inscrire
Infosbar - Tendances - Bars - Cocktails - Mixologie
#Bars #Cocktails & #Business
Facebook
Twitter
YouTube
Instagram
LinkedIn
Tendances Bars Cocktails

Tendances Bars Cocktails

Connectez-vousS'inscrire

L'eau aromatisée cache bien son jeu

Rédigé par le Samedi 11 Août 2007


Le magazine "60 millions de consommateurs" a mené une enquête sur les risques liés aux risques des boissons sucrées et allégées...





L'eau aromatisée cache bien son jeu
LCI.fr : Vous avez conduit une enquête sur les boissons à base d'eau aromatisée. Selon votre étude, celles-ci comptent près de dix sucres par litre. Des résultats plutôt étonnants...Fanny Guibert, auteur de l'étude de 60 millions de consommateurs : Si l'on prend un exemple concret, nos conclusions montrent qu'une bouteille Volvic de type "goût fraise" comporte entre 7 à 10 morceaux de sucre ! Cela équivaut à un demi cola standard. Encore plus surprenant : un Volvic aromatisé à la fraise est plus sucré qu'une litre d'Orangina light. Ces produits cherchent donc à se faire passer pour ce qu'ils ne sont pas. Ils ont la forme et le nom "d'eau"... Le consommateur est berné.

LCI.fr : Un deuxième volet de votre enquête montre que les "pulpés orange" sont édulcorés, mais pas exempts de sucres. Plus inquiétant encore, vous avez décelé du benzène dans plusieurs bouteilles.
F.G : Nous avons voulu rappeler au consommateur que les produits comportant la mention "sans sucre ajouté" contiennent quand même du sucre. D'autre part, nous avons fait la découverte, tous comme nos collègues canadiens et belges auparavant, de traces de benzène, un composant cancérigène dans plusieurs boissons. Toutefois, nous ne voulons pas être alarmistes. Il n'y a rien de catastrophique, ce ne sont que des traces et il n'y a aucun risque d'intoxication. Autre découverte avec les colas dits "light". Ses fabricants introduisent des édulcorants pour maintenir le goût du sucre en ne dépassant pas la limite autorisée. Mais en buvant sept cannettes de 33 cl, un enfant de plus de 40 kg peut dépasser la dose... Cela reste néanmoins très rare.

LCI.fr : S'il n'y a pas de risques immédiats, la consommation excessive de ces boissons dites lights ou aromatisées peut-elle menacer la santé du consommateur sur le long terme ?
F.G : Si l'obésité des enfants augmente en France, c'est en partie à cause de ces boissons. Et puis, la perte du goût peut aussi se développer. Quand on s'habitue à consommer du sucre, sans vraiment le savoir, on perd forcément les saveurs des aliments. C'est un peu le cas quand je mâche un chewing-gum toute la journée. Je me souviens d'un père qui interdisait à ses enfants de boire du coca lorsqu'ils mangeaient du fois gras... Il leur imposait de l'eau. C'est un bon réflexe.





Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 12 Décembre 2018 - 18:32 Planète Bière Paris 2019

Mercredi 12 Décembre 2018 - 18:20 Café Show 2019 by Sirha