Connectez-vous S'inscrire
Infosbar - Tendances - Bars - Cocktails - Mixologie
#Bars #Cocktails & #Business
Facebook
Twitter
YouTube
Instagram
LinkedIn
Tendances Bars Cocktails

Tendances Bars Cocktails

Connectez-vousS'inscrire

Marilyn Manson se lance dans les spiritueux

Rédigé par le Dimanche 7 Octobre 2007

Le sulfureux rocker américain Marilyn Manson a mis au point sa propre variété d'absinthe en collaborant avec un petit producteur suisse qui a déjà mis en bouteille 6000 exemplaires de cette «fée verte» teintée de heavy metal…





Marilyn Manson se lance dans les spiritueux
Sacrifiant aux mânes d'autres poètes maudits comme Verlaine, le chanteur a élaboré à distance la composition de sa «Mansinthe» en choisissant les herbes, notamment l'indispensable armoise, et en écartant toute adjonction de sucre ou de colorant, a expliqué le producteur Oliver Matter.

Le résultat est «une absinthe classique avec un goût frais», a-t-il assuré à l'AFP.

La distillerie familiale Matter-Luginbhl, dans le petit village de Kallnach, près de Berne, «a démarré la production en août et nous avons produit 6000 bouteilles en l'espace d'un mois», a ajouté le producteur.

Marilyn Manson, de son vrai nom Brian Hugh Warner, a réalisé l'étiquette qui orne la bouteille, un dessin très «hard rock» qui représente un homme cadavérique au teint vert s'apprêtant à déguster le breuvage, le tout sous des caractères gothiques.

La bouteille, qui aligne ses 45 degrés, est vendue 49 francs suisses (30 euros), mais ne sera pas commercialisée aux États-Unis, où l'absinthe reste illégale. Elle n'est à nouveau produite en toute légalité en Suisse que depuis 2004, après avoir été prohibée en 1908 sous l'accusation injuste de rendre fou ou aveugle.

Dans une interview au magazine Rolling Stone, Marilyn Manson a confié avoir découvert l'absinthe lors du réveillon de l'an 2000 dans le sud de la France, avec l'acteur Johnny Depp.

«Nous nous étions préparés pour l'apocalypse, mais elle n'est pas venue. Par déception, nous avons bu encore plus d'absinthe avant d'allumer les feux d'artifice», a-t-il raconté. «Depuis, je ne bois plus de bibine, je bois de l'absinthe».

Source : lapresseaffaires.cyberpresse.ca






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Décembre 2018 - 09:00 MONIN CUP Internationale 2018 : les résultats

Lundi 17 Décembre 2018 - 08:00 Paris Pisco Week : les meilleurs cocktails 2018