Connectez-vous S'inscrire
Infosbar - Tendances - Bars - Cocktails - Mixologie
#Bars #Cocktails & #Business
Facebook
Twitter
YouTube
Instagram
LinkedIn
Tendances Bars Cocktails

Tendances Bars Cocktails

Connectez-vousS'inscrire

Philippe Jugé : un whisky, what else ?

le Mardi 16 Septembre 2014





«J'ai d'autres projets de livres sur le whisky»

Infosbar : Comment vous est venue l'idée d'écrire le livre Whisky pour les Nuls ?
Philippe Jugé : Pour être honnête, j’ai été contacté en qualité d’un des meilleurs spécialistes en la matière. Faire appel aux experts dans leur domaine, c’est la marque de fabrique de cette collection. Car contrairement à son titre, Pour les Nuls s’adresse à tous, du novice à l’expert. Tous ceux qui l’ont lu sont unanimes : on y apprend tout un tas de trucs, même si on se considère comme un connaisseur. Et puis, c’est écrit et découpé de façon à ce que cela reste accessible à tout le monde.
 

Quel est le but de votre démarche ?
Tous les livres sur le whisky ont été écrits par des anglo-saxons ou des auteurs qui se sont appuyés sur les écrits anglo-saxons. Ce qui veut dire que le point de vue est toujours celui des Ecossais ou des Irlandais. Et ils sont passés maître dans l’art d’accommoder l’histoire à leur sauce. Il n’est toujours pas rare de lire que Saint-Patrick est à l’origine de l’art distillatoire en Irlande. Ce dernier est pourtant mort plusieurs siècles avant la découverte de la distillation alcoolique. On peut aussi lire de temps en temps que la distillation continue a été brevetée par l’Irlandais Aeneas Coffey or celui-ci est pourtant né à Calais mais de parents irlandais certes). Et tout le monde a oublié que l’eau-de-vie a été découverte en Italie, qu’elle s’est appelée quintessence (quint essencia, le cinquième élément essentiel à la vie) jusqu’à l’épidémie de peste noire, épidémie qui a répandu l’art distillatoire partout en Europe au gré de ses ravages. La quintessence est alors devenue aqua vitae ou uisce beatha puis eau-de-vie ou whisky. Et partout dans le monde depuis ce triste épisode, on trinque en conjurant le mauvais sort. Santé !

 
Quels sont vos projets ?
Je vais continuer la promotion du whisky français, en aidant les marques notamment. J'ai d'autres projets de livres sur le whisky. Il y a de quoi faire avec environ 1 500 distilleries dans le monde !

 
Dans quels bars peut-on vous croiser à Paris ?
Au Sherry But, mon préféré pour la sélection de spiritueux ou encore au bar Le Coq que j’affectionne pour la qualité de ses cocktails.

 
Est ce que vous êtes un lecteur assidu d'infosbar ?
Oui, c'est précieux pour être bien informé. Je dévore la newsletter. Il y a toujours quelque chose qui m'intéresse.

Propos recueillis par Sarah CANONGE
 



> Abonnez-vous à la NEWSLETTER INFOSBAR

http://www.infosbar.com/Nouvelle-appli-Infosbar-Bar-and-Business-2014_a7652.html
http://www.infosbar.com/Nouvelle-appli-Infosbar-Bar-and-Business-2014_a7652.html


1 2 3