Connectez-vous S'inscrire
Infosbar - Tendances - Bars - Cocktails - Mixologie
#Bars #Cocktails & #Business
Facebook
Twitter
YouTube
Instagram
LinkedIn
Tendances Bars Cocktails

Tendances Bars Cocktails

Connectez-vousS'inscrire

TVA à 5,5% : « Nous afficherons les anciens et les nouveaux prix »

Rédigé par Le Pape Laurent le Mercredi 1 Juillet 2009

Grandes brasseries des Frères Blanc et du groupe Flo, Hippopotamus… Pierre Cassagne a été directeur général de tous ces établissements. Il connaît bien le milieu de la restauration et dirige maintenant les restaurants parisiens Vin et Marée.





TVA à 5,5% : « Nous afficherons les anciens et les nouveaux prix »
PIERRE CASSAGNE, patron des quatre restaurants parisiens Vin et Marée

Qu’allez-vous faire ?
Pierre Cassagne:
Les prix vont baisser sur toute la gamme : cinq entrées, cinq plats, cinq desserts, des boissons non alcoolisées.
Pour que le client voie la différence, nous indiquerons sur l’ardoise l’ancien prix et le nouveau. Nous allons plus loin que les engagements officiels.

Les restaurateurs peuvent-ils contourner le système ?
La charte précise que nous devons baisser les prix de notre carte, mais libre à nous de choisir les plats et les boissons. C’est la faille du système. Si vous baissez les tarifs de l’infusion de verveine, des tripes à la mode de Caen, bref les produits peu plébiscités, et pas le café ou l’entrecôte, vous pourrez toujours dire que vous avez joué le jeu mais votre client ne va pas voir la différence. Chez Vin et Marée, l’allégement de l’ardoise porte sur la sardine à 6,50 € comme sur le homard à 37 € (- 5 €). Tous les clients doivent s’y retrouver. C’est un bonheur de baisser les prix sans toucher à la qualité et au service.

Pensez-vous que vos collègues joueront tous le jeu ?

Bien sûr qu’il y a des têtes de mule qui ne vont rien faire. La tentation est grande de récupérer une partie de la manne. Mais avec la crise, beaucoup sont dans une situation financière délicate et la baisse de TVA va les sauver. Ensuite, je crois qu’il y aura deux catégories : ceux qui vont baisser les prix et gagner des clients et ceux qui ne vont pas toucher à l’ardoise et qui vont gagner de l’argent. Pour ces derniers, c’est un gain à court terme, la clientèle va finir par s’en apercevoir et ira manger ailleurs.


Propos recueillis par E.G
> Suite de l'article du parisien






Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Décembre 2018 - 09:00 MONIN CUP Internationale 2018 : les résultats

Lundi 17 Décembre 2018 - 08:00 Paris Pisco Week : les meilleurs cocktails 2018